Digital nomad : mode d’emploi { Semaine du 30 août 2015 }

  • co-working
  • Économie collaborative
  • voyage
  • Web
C'est déjà « la rentrée » et bientôt la morosité de l'automne, alors on se surprendrait bien à rêver de lundis au soleil. Se connecter de (très) loin, pour travailler « avec vue », c'est possible ?

Hub in Ubud

Je pensais que la vie rêvée des nomades des temps modernes était réservée à quelques chanceux ou marginaux, puis je suis tombée sur Hubud a new way of working :

Mais il n'y a pas que Bali qui offre des espaces de coworking « exotiques ». Le site de Copass propose même un Pass qui permet aux membres de travailler gratuitement quelques jours dans 200 espaces répartis dans plus de 40 pays..

Travaillez sans frontière.

Illustration site Copass.org
Copass

À l'échelle hexagonale, neo-nomade permet de trouver des cafés wi-fi ou de réserver des espaces de travail parfois originaux et utiles, comme cet espace « parents friendly » !

neo-nomade
neo-nomade

Enfin, pour bien choisir sa destination, nomadlist compile pas mal d'informations comme le climat, la vitesse d’internet, le coût de la vie, la sécurité...

illustration à Mexico city sur nomadlist.com
nomadlist

Travailler où on veut, c'est pour qui ?

Par leur usage des technologies informatiques, ces nomades numériques, ou encore « technomades » choisissent de voyager quelques mois ou quelques années, tout en travaillant à partir de leur ordinateur et en conservant les relations professionnelles établies dans leur lieu d’origine. Ces expatriés, qui détiennent un visa touristique, sont des salariés d’une entreprise favorisant le télétravail, des travailleurs autonomes (freelances) ou encore des entrepreneurs du Web.

À lire :

En France, mythe ou réalité ?

La première condition pour devenir nomade numérique est donc la nature et le statut de son travail. Mais être freelance en France, est-ce une réalité ?
Dans l'infographie proposé par Zevillage Être freelance pour être libre ! Pour vous aussi ?, on constate que les français représentent à peine 8% des travailleurs indépendants en Europe, mais connaissent néanmoins une forte croissance (+85% entre 2000 et 2013).

Infographie freelances en France
Zevillage

Dans ce contexte, les plateformes dédiées aux freelances fleurissent : Maddyness répertorie 10 sites à connaître pour trouver son freelance.
Dans cette liste, je retiens Hopwork qui mise sur une approche favorisant les relations humaines et la proximité.

Mais trouver des clients n'est pas la seule difficulté pour devenir un travailleur nomade, et les technomades blogueurs ne sont pas avares ni de leurs expériences parfois épiques, ni de bons conseils !

À lire :

Illustration Forbes article
Forbes

Et en cas de force majeure : The Ultimate Guide to Traveling When You Have No Money de Nomadic Matt !

Alors, quelle sera votre destination ?!